Hygiène au cabinet

Hygiène et asepsie

L’hygiène et l’asepsie peuvent être définies comme l’ensemble des mesures à prendre afin d’éviter qu’un micro-organisme (bactéries, virus, champignons, parasites), ou même le prion, hébergé par un patient ou présent dans l’environnement, ne puisse être transmis à un sujet réceptif qui y serait sensible.

Dans un cabinet dentaire, il s’agit de mettre en œuvre les procédures évitant la transmission croisée de micro-organismes pathogènes pour protéger le patient, le praticien et son assistante.

Au cabinet, nous sommes deux assistantes dentaires qualifiées. Diplômées de la CNQAOS (Commission Nationale de Qualification des Assistants en Odonto-Stomatologie) de Nantes.

L’assistante dentaire a pour fonction, entre autres, d’assister le chirurgien-dentiste en cours de soin et d’assurer l’hygiène et l’asepsie du cabinet dentaire.

La gestion de la décontamination des surfaces, du fauteuil, des instruments et la stérilisation de ces derniers requièrent plusieurs procédures.

Procédure d’asepsie avant chaque soin

  • Tenue professionnelle (tunique manches courtes, pantalon, chaussures professionnelles),
  • Lavage antiseptique des mains au début et à chaque fin de soin,
  • Les gants à usage unique sont jetés après chaque soin,
  • Port de lunettes de protection,
  • Le fauteuil est désinfecté avec des lingettes désinfectantes ou des spray désinfectants,
  • Le scialytique et l’unit sont désinfectés avec des lingettes désinfectantes,
  • Le plan de travail est désinfecté avec des sprays désinfectants,
  • Le clavier d’ordinateur est désinfecté avec des lingettes désinfectantes.

Procédure d’asepsie après chaque soin

Après chaque soin le matériel à usage unique est trié et jeté dans des containers spécifiques. Les aiguilles sont par exemple jetées dans des containers pour objets coupants, piquants, tranchants. Ceux-ci sont ensuite collectés par une entreprise spécialisée qui les traitera par incinération.

Le matériel réutilisable est quant à lui immédiatement transporté en salle de stérilisation, il y subira un cycle spécifique et rigoureux comme présenté ci dessous.

Sterilisation

Pour l’entretien de nos turbines, pièces à mains et contre-angles (l’instrumentation rotative communément appelée « roulette » par les patients), nous utilisons un DAC Universal. Le nettoyage des instruments par le DAC Universal est réalisé en quatre étapes automatisées :

  • Le nettoyage interne : il assure le nettoyage des conduits de spray internes des appareils. De l’eau et de l’air comprimé sont forcés à travers les conduits de sprays internes afin d’assurer qu’il n’y reste aucune impureté.
  • La lubrification : les conduits des instruments sont lubrifiés au termes du nettoyage intérieur. La quantité d’huile utilisée correspond exactement au temps de traitement d’un patient.
  • Le nettoyage externe (cette étape de nettoyage utilise de l’eau sous pression) : le DAC Universal effectue 1 nettoyage à l’eau froide et un nettoyage à l’eau chaude, éliminant ainsi plus facilement et plus rapidement le biofilm (micro organismes englobés dans une matrice visqueuse qui constitue une niche protectrice) sur les instruments.
  • La stérilisation : à la fin du nettoyage extérieur, les instruments sont stérilisés (134° pendant 18 min). Pendant la stérilisation, de la vapeur saturée est comprimée dans la chambre, puis aspirée à travers les conduits de propulsion, d’air et d’eau des instruments.

Le scialytique et l’unit que nous manipulons régulièrement durant le soin avec des lingettes désinfectantes.

Le plan de travail est désinfecté avec des sprays désinfectants après avoir éliminé les souillures dues, au polissage, aux différents matériaux (empreintes), à la chirurgie.

Le clavier d’ordinateur qui est fréquemment utilisé pendant l’acte, avec des lingettes désinfectantes

Afin d’éviter un risque de contamination croisée, toutes les surfaces concernées (fauteuil, unit, scialytique, plan de travail ) sont désinfectées avec des lingettes ou sprays désinfectants répondant à des normes spécifiques :

Micro-organismesNormes de baseNormes d’application
InstrumentsMainsSurfaces
Toutes bactéries végétatives(non sporulées)NF EN 1040NF EN 13727NF EN 14561NF EN1499Lavage hygiéniqueNF EN 1500

Friction hygiénique

NF EN 12791

Lavage chirurgical ou friction chirurgicale

NF EN 1276
LevuresNF EN 1275Levuricidie sur Candida albicansNF EN 13624NF EN 14562Essai sur Candida albicansNF EN 1650Essai sur Candida albicans
Tous champignons(moisissures et levures)NF EN 1275Fongicidie complète sur Candida albicans et Aspergillus nigerNF EN 13624NF EN 14562ComplèteNF EN 1650Complète
Tous virusNF EN 14476NF EN 14476NF EN 14476
MycobactériesNF EN 14348NF EN 14563NF EN 14348NF EN 14563
Spores bactériennesNF EN 14347

Un nouveau plateau de soin est ensuite préparé avec des instruments stérilisés (dont nous gardons la traçabilité de son passage à l’autoclave).

Procédure d’asepsie des locaux

La procédure d’asepsie réalisée tous les matins, deux heures avant le début des soins. Les sols sont nettoyés et désinfectés selon la méthode du bio-nettoyage. Le bio-nettoyage est l’entretien quotidien et classique des locaux mais plus particulièrement des sols. Il est réalisé en plusieurs étapes :

  • Aller du propre vers le sale et de haut en bas,
  • Utiliser une action mécanique lors du nettoyage,
  • Utiliser une action chimique avec un produit normalisé,
  • Utiliser l’action de la chaleur(favorise l’action du nettoyage),
  • Respecter le temps de contact avec le produit normalisé.

Article rédigé par Magalie