Le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil – SAHOS

Nous passons 1/3 de notre vie à dormir. Ce processus global permet de rééquilibrer le corps humain physiologiquement et psychologiquement. Il assure un repos cardiovasculaire et respiratoire, une régénération cellulaire et une régulation immunologique rythme les sécrétions hormonales et facilite l’apprentissage et la mémorisation. Ce repos est indispensable, mais il est parfois mis en danger par des troubles respiratoires.
 


  

Les troubles respiratoires du sommeil

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS)

La forme la plus courante des troubles respiratoires du sommeil. Le relâchement excessif des muscles situés au fond de la gorge obstrue les voies aériennes supérieures, interrompt la respiration et provoque des micro réveils.

Le syndrome d’apnée centrale du sommeil (SACS)

Survient lorsque le cerveau cesse d’envoyer des signaux au système respiratoire. Les voies aériennes sont dégagées mais la respiration est interrompue.
 

L’hypoventilation nocturne (HN)

Se caractérise par une fréquence respiratoire réduite et une respiration moins profonde, provoquées par une perte de tonicité musculaire pendant le sommeil.

La respiration de Cheyne-Stockes (RCS)

Rythme respiratoire périodique anormal caractérisé par l’alternance régulière de périodes d’apnée et d’hyperpnée (respiration d’amplitude augmentée).
 
 

Définition du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS)

Il est caractérisé par un affaissement partiel ou complet des voies aériennes supérieures dû au relâchement des muscles qui contrôlent le voile du palais et la langue. Les patients atteints de SAOS souffrent d’apnées, d’hypopnées et de limitation de débit.

Une apnée

se définie par une interruption du débit d’air pendant au moins 10 secondes.

Une hypopnée

se définit par une diminution du débit d’air pendant au moins 10 secondes avec une réduction du débit de 30% et une désaturation en oxygène d’au moins 4% par rapport à la désaturation de référence.

La limitation du débit

se caractérise par un rétrécissement des voies aériennes supérieures et indique une fermeture imminente de celle-ci.

Classification des apnées du sommeil

L’index d’apnées/hypopnées (IAH) est utilisé afin d’évaluer la sévérité des apnées du sommeil en fonction du nombre total d’interruptions complètes (apnées) et obturations partielles (hypopnées) de la respiration par heure de sommeil.

  • IAH = 0-4 normal,
  • IAH = 5-14 SAS léger,
  • IAH = 15-30 SAS modéré,
  • IAS = 30 SAS sévère.

Importance du dépistage du SAOS

Le SAOS est une pathologie qui peut avoir de sérieuses conséquences. Toutefois, ce syndrome est trop souvent négligé, ses symptômes paraissant légers ou sans danger. Il est important de rechercher les signes et les symptômes d’un SAOS afin de l’identifier, chez vos patients et, si nécessaire, de les aider à trouver un traitement adapté.

Signes cliniques et symptômes du SAOS

Signes et symptômes diurnesSignes et symptômes nocturnes
Fatigue au réveilRonflements chroniques
Somnolence excessiveSuffocations et interruptions de la respiration
Changement d’humeur, dépressionRéveil avec sensation d’étouffement
AsthénieNycturie
Céphalées matinalesTroubles de la libido
Difficultés de concentration, troubles de la mémoireSueurs nocturnes

Les différents risques de l’apnée du sommeil

Risque d’hypertension

Des études ont montré que l’apnée du sommeil est un facteur de risque d’hypertension. 40% des patients hypertendus souffrent de SAOS. 43% des patients présentant un SAOS léger et 69% des patients présentant un SAOS sévère souffrent d’hypertension.

Risque d’AVC

58% des patients victimes d’un AVC souffrent de SAOS. Les apnées du sommeil modérées à sévères multiplient par trous le risque d’AVC chez les hommes.

Coûts de santé

Au cours de l’année précédant leur diagnostic, les patients sont à l’origine de 2 fois plus de dépenses de santé que le groupe témoin. Depuis 15 ans, plusieurs études ont démontré que les patients apnéiques non traités ont recours à des ressources médicales 23 à 50% supérieures :

Plus d’hospitalisation.
Plus de consultations médicales.
Plus de traitements médicamenteux.

Une étude médico-économique européenne a comparé rétrospectivement les dépenses de santé d’un groupe apnéique traité versus des patients non traités, sur une période de 14 ans :

L’étude montre que le traitement est économiquement rentable dès la 2e année de traitement et que la survie après 14 ans est améliorée de 25%, avec le traitement.

Risque d’accidents de la circulation

Un patient apnéique non traité présente un très fort risque de somnolence au volant, et encours par conséquent 3 fois plus de risques d’avoir un accident de la circulation.

  • Dans le cadre professionnel, le risque d’accidents du travail est multiplié par 2,
  • D’après une méta-analyse réalisée aux Etats-Unis, le traitement des conducteurs atteints d’apnée du sommeil pourrait réduire les dépenses liées aux accidents d’environ 1/3 et sauver 980 vies chaque année.

Chez l’enfant

Le SAOS est associé à des troubles de l’apprentissage, une qualité de vie dégradée et un risque plus important de comorbidités cardiovasculaires.

Traitements indiqués dans le SAOS

La Pression Positive Continue (PPC) et les Orthèses d’Avancée Mandibulaire (OAM) sur mesure sont les deux principales options de traitement du SAOS.

La Pression Positive Continue (PPC) empêche l’affaissement des voies aériennes en maintenant une pression positive pendant le sommeil.

L’Orthèse d’Avancée Mandibulaire (OAM), dispositif endo-buccal, maintient la mâchoire inférieure en position avancée pendant le sommeil, assurant ainsi l’ouverture des voies aériennes.En propulsant la mandibule, le traitement par OAM a pour but :

  • d’ouvrir l’espace rétro-basi-lingual,
  • d’accroître la tension sur le voile du palais qui, s’il se relâche, provoque des ronflements.

La double action de l’avancée mandibulaire

  • augmente le calibre des voies aériennes supérieures, notamment au niveau de l’oropharynx,
  • diminue l’affaissement des voies aériennes supérieures.

L’Orthèse d’Avancée Mandibulaire (OAM) : mode d’action

L’orthèse d’avancée mandibulaire maintient la mâchoire inférieure (mandibule) en position avancée pendant le sommeil.
Cela provoque plusieurs effets :

  • Créer un mouvement antérieur des muscles sushyoïdiens et génio-glosse. Les muscles sus-hyoïdiens élargissent l’œsophage pendant la déglutition et le muscle génio-glosse permet la dépression et la protraction de la langue,
  • Etirer le voile du palais,
  • Stabiliser la mandibule par rapport à l’os hyoïde. L’os hyoïde est rattaché, au dessus, aux muscles du plancher buccal et à la langue, et en dessous, au larynx, à l’épiglotte et au pharynx. Ainsi, l’activité des muscles des voies aériennes supérieures augmente, réduisant ainsi les vibrations des tissus mous à l’origine des ronflements et des apnées obstructives.

Biomécanique des orthèses : articulation en retenue

Avec les orthèses fabriquées au cabinet des Drs Becarelli et Quinsat, les axes de rotation postérieurs sont surélevés, afin que les biellettes soient parallèles à la mâchoire du patient pour renforcer la retenue du plan d’occlusion. Dans leur étude biomécanique, Cheze et al ont montré que cette articulation générait 10 % de contraintes en moins sur l’Articulation Temporo-Mandibulaire (ATM) par rapport à un dispositif de type Herbst basé sur une articulation en poussée et qu’elle favorisait la fermeture de la bouche et la respiration physiologique au cours du sommeil.

Indications des orthèses

L’orthèse est un dispositif médical sur-mesure, disponible sur prescription médicale et destiné au traitement du ronflement et/ou du SAOS chez l’adulte. Dans le cas du SAOS sévère, l’orthèse est recommandée en seconde intention après refus ou échec ou intolérance à la PPC.

La dénomination orthèse O.R.M correspond à l’orthèse prise en charge par l’Assurance Maladie et inscrite à la LPPR.

Nouvelles conditions de prise en charge par l’Assurance Maladie

Le patient peut bénéficier d’une prise en charge de son traitement par orthèse Narval O.R.M (dispositif + pose par le spécialiste de l’appareil manducateur) dans les conditions suivantes :

  • Pour les patients SAHOS avec au moins 3 des symptômes suivants : somnolence diurne, ronflements sévères et quotidiens, sensation d’étouffement ou de suffocation pendant le sommeil, fatigue diurne, nycturie, céphalées matinales,
  • En 1ère intention, si 15 ≤ IAH ≤ 30 en l’absence de signe de gravité associé,
  • En cas de refus ou intolérance à la PPC :
    • si IHA > 30,
    • si 15 ≤ IAH ≤ 30 en présence de signe de gravité associé (présence d’au moins 10 micro-éveils/h ou comorbidités cardiovasculaires graves). Dans ces indications, une demande d’entente préalable est alors réalisée par le médecin spécialiste du sommeil.

Entente préalableLa copie de la DEP est impérative pour l’édition de la feuille de soins pour le remboursement de l’orthèse et peut vous être demandée pour justifier la prise en charge de l’acte de pose de l’orthèse.

Quelles sont les modalités de prise en charge ?

Remboursement de l’orthèse O.R.M (LPP 2497884)

  • 459 EUR, soumis à demande d’entente préalable (DEP),
  • remboursée à 60% par l’Assurance Maladie et complément feuille mutuelle,
  • la feuille de soins fournisseur est éditée par la société fabriquant l’orthèse sur présentation de la copie de la DEP.

Nouveau remboursement de forfait pour la mise en place de l’orthèse O.R.M

La mise en place de l’orthèse comprend le bilan, la prise d’empreintes, la pose, les réglages, les visites de suivi par un praticien formé spécifiquement à cet acte en plus de sa formation initiale.

Forfait de base de 220 euros (70% par l’Assurance Maladie et complément par la mutuelle), réparti sur les 2 actes suivants :

  • LBLD017 : pose d’un appareillage en propulsion mandibulaire dans le cadre du SAHOS. Cet acte comprend la prise d’empreintes, la pose et le réglage de l’orthèse. Tarif : 150 EUR.
  • YYYY465 : supplément pour examen spécifique préalable et postérieur à l’acte de pose d’un appareil en propulsion mandibulaire dans le traitement du SAHOS. Ce supplément inclut l’interrogatoire, l’évaluation de la cinétique mandibulaire, l’examen de l’état buccal ainsi que les séances multiples d’adaptation et de réglages complémentaires : 70 EUR.

Un dépassement d’honoraire de 130 EUR sera appliqué au tarif de la Sécurité Sociale.

Contre-indications des orthèses

Ce dispositif est contre-indiqué chez les patients :

  • souffrant d’apnées centrales du sommeil,
  • souffrant de troubles respiratoires sévères (autres que le SAOS),
  • présentant des dents mobiles ou souffrant de parodontopathie avancée,
  • âgés de moins de 18 ans,
  • présentant une arcade totalement édentée,
  • porteurs d’une prothèse amovible totale inférieure (sauf en cas de prothèse amovible sur implant),
  • présentant des dents sont trop courtes et/ou des contre-dépouilles insuffisantes pour retenir l’orthèse.

Certaines conditions supplémentaires doivent être prises en compte.

Objectifs thérapeutiques d’un traitement par orthèse d’avancée mandibulaire sur-mesure

Le traitement optimal du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) doit pouvoir procurer efficacité (réduction significative de l’IAH et des symptômes) et observance (port de l’OAM aussi souvent et aussi longtemps que possible).

L’efficacité et l’observance sont généralement bien documentées dans les études cliniques. Avant de choisir une OAM, il est important de vérifier si l’OAM envisagée a démontré de bons résultats cliniques sur ces paramètres d’efficacité et d’observance.

Une Orthèse d’Avancée Mandibulaire (OAM) devrait être fine, légère, discrète et confortable. Elle devrait reproduire fidèlement l’anatomie buccale afin de prendre place dans la bouche de votre patient. Elle devrait également permettre un mouvement naturel de la mâchoire pour favoriser l’acceptation et l’observance du traitement.

Une OAM devrait être suffisamment robuste et durable afin de maintenir la mandibule de votre patient en position avancée sur le long terme. La propulsion devrait être facilement adaptable et proposer de faibles incréments afin de faciliter le processus de titration et de déterminer le meilleur équilibre entre efficacité et confort.

Les orthèses narval, grâce à leur design innovant combiné à la technologie CadCam, représentent la nouvelle génération d’OAM sur-mesure.

Avantages et caractéristiques des orthèses Narval

Avantages et caractéristiques des orthèses Narval